Le déficit commercial de la Tunisie s’est élevé à près de 2,2 milliards en avril 2022 (INS)

Le déficit commercial de la Tunisie s’est élevé à près de 2,2 milliards en avril 2022 (INS)

image_print


Le déficit commercial mensuel s’est aggravé, en avril 2022, pour s’établir à 2,158 milliards de dinars, contre 1,960 milliard de dinars en mars dernier, selon la note sur le Commerce extérieur aux prix courants (CVS-CEC), publiée mardi 31 mai 2022 par l’INS.

Le taux de couverture a perdu 1,1 point par rapport au mois de mars, pour s’établir à 68,5%.

Après le recul enregistré en mars, les exportations se redressent et augmentent de 4,6%. Les importations demeurent sur une pente positive et progressent de 6,2 % en glissement mensuel.

Hors produits énergétiques, les exportations ont affiché une baisse de 4,4% tandis que les importations ont enregistré une hausse de 8,2%.

Amélioration au niveau des exportations

Après le repli de 5,8% en mars, les exportations reprennent du rythme et s’améliorent de 4,6 %, en avril, pour s’établir à 4689,8 MD.

L’amélioration a été notable pour les exportations du secteur de l’énergie qui ont crû de 66,5 %, atteignant un niveau record de 568,6 MDT. De même, après avoir connu une baisse de 20,2% en mars, le secteur de l’extraction des phosphates et dérivés s’est nettement redressé (+123,7%). Les exportations du secteur des industries agro-alimentaires ont augmenté de 12,9%. Ceux du secteur Textile habillement et cuirs se sont améliorées de 3,6%, malgré la baisse enregistrée dans la branche cuir et chaussure (-6,3%).

Néanmoins, les exportations du secteur des industries mécaniques et électriques ont baissé de 11,2%. Et celles du secteur des industries manufacturières diverses ont reculé de 13,2%.

Augmentation des importations

En avril, les importations se sont accélérées enregistrant une hausse de 6,2%, par rapport à mars, pour s’établir à 6,847 milliards de dinars.

Cette augmentation est principalement, due à la forte reprise des approvisionnements en produits alimentaires qui ont quasiment doublé (+98%), principalement tirés par la hausse mondiale des prix des produits de base. En outre, les importations de matières premières et demi-produits sont en hausse de 1,7% et les acquisitions en biens d’équipements ont augmenté de 2,4%.

D’autre part, les achats de biens de consommation ont enregistré une baisse (-6,6%) et les importations des produits énergétiques ont diminué de 2,2%. Hors produits énergétiques, les importations ont augmenté de 8,2%.

Répartition géographique des échanges extérieurs

Les exportations vers l’Union européenne ont diminué de 0,9%, ce léger repli est le résultat de la conjonction d’une baisse significative des ventes vers l’Allemagne (-16,8%), et d’une hausse enregistrée avec l’Italie (18,9%) et la France (1,8%).

Hors Union européenne, les exportations ont augmenté de 10,8%, tirées par les exportations des produits énergétiques vers le Royaume-Uni (+374,8%). Cependant, les exportations vers les pays du Maghreb ont chuté (-16%).

Quant aux importations, elles ont enregistré une augmentation avec les pays de l’Union européenne de 17,7% principalement avec l’Italie (+39,4%), l’Allemagne (+27,5%) et l’Espagne (+38,6%). En revanche, elles ont diminué avec la France (-6%).

Avec les pays de l’UMA, les importations ont enregistré une baisse de 33,1%. Il en est de même pour les achats depuis la Russie (-43,1%).

S’agissant des résultats trimestriels, les exportations du trimestre s’achevant en avril 2022, ont augmenté de 10%, comparées aux trois mois précédents. De leurs côtés, les importations ont enregistré une hausse de 12,6%, par rapport au trois mois précédents.

Leave a Reply

X
Heureux de vous avoir à PCE
Bienvenue sur PCE-Bot
wpChatIcon