Le CEPEX crée un service de paiement en ligne


Un service de paiement en ligne vient d’être créé par le Centre de promotion des exportations (Cepex), au profit des opérateurs économiques. L’objectif est de faciliter et de simplifier les procédures de paiement des frais de dépôt de dossiers de subvention accordés par le Fonds de promotion des exportations (Foprodex).

Le Cepex précise que depuis le 15 novembre 2021, seuls les paiements en ligne sont acceptés via le lien https://www.e-cepex.tn.

Pour rappel, le Foprodex est un fonds spécial de trésor, financé par le ministère des Finances, et placé sous la tutelle du ministère du Commerce. Géré par le Cepex, ce fonds finance partiellement une panoplie d’actions promotionnelles sur les pays cibles avec un taux préférentiel pour les pays de l’Afrique subsaharienne.

Le soutien financier du Foprodex est accordé aux opérateurs privés éligibles (résidents et agréés).




Commerce extérieur aux prix constants : Baisse du taux de couverture en octobre (INS)


Le volume des exportations demeure relativement stable (-0,4%), au mois d’octobre, tandis que le volume des importations a enregistré une légère augmentation (+1,2%), selon les chiffres publiés par l’Institut national de la statistique (INS), samedi 20 novembre 2021.

Cette situation a engendré une baisse du taux de couverture de 1,2 point, pour se situer au niveau de 78,1% en octobre.

D’après la note mensuelle de l’INS, intitulée ” Commerce extérieur aux prix constants (CVS-CEC), Octobre 2021 “, les prix des produits exportés ont augmenté sur un mois de 1% et ceux des produits importés de 1,4%.

Sur un an, la hausse est plus remarquable avec des augmentations de 11,4% pour les produits exportés et de 21,5% pour les produits importés.

L’INS a expliqué la stabilité de volume des exportations en octobre (-0,4%), d’une part par la baisse en volumes des exportations de la plupart des secteurs, principalement les secteurs de l’industrie mécanique et électrique (-9,3%), de l’agriculture et des industries alimentaires (-14%) et du secteur des phosphates et ses dérivés (-21,7%) ; et d’autre part par la hausse remarquable du volume des exportations du secteur de l’énergie et des huiles lubrifiantes (+119,2%).

Pour ce qui est de la légère hausse du volume des importations (1,2%), elle est due essentiellement à l’accroissement important du volume des approvisionnements en produits énergétiques (+73,7%).

En contrepartie, les importations en volume pour d’autres groupes de produits ont régressé, notamment pour les biens d’équipement (-19,3%), les biens de consommation (-7,1%), les produits d’alimentation (-11,3%) ainsi que les matières premières et demi-produits (-3,6%).

Le volume des échanges hors énergie a baissé, au cours du mois d’octobre, puisque le volume des exportations a diminué de 7,3 % et celui des importations a régressé de 8,8%.

Au niveau des prix, on a enregistré une quasi-stagnation à l’export, augmentant de 0,5%, et une légère hausse de 1,7% à l’import, entraînant une baisse d’un point des termes de l’échange hors énergie à 90,7%.




Le déficit commercial de la Tunisie atteint les 13,3 milliards de dinars


Le déficit commercial a atteint les 13,3 milliards de dinars, durant les dix premiers mois de 2021, contre 10,7 milliards de dinars au cours de la même période de 2020. C’est ce qui ressort du bulletin mensuel sur le commerce extérieur aux prix courants, publié jeudi par l’Institut national de la statistique (INS).




A fin octobre 2021, le déficit commercial de la Tunisie s’élève à plus de 13 milliards de dinars


Le déficit commercial de la Tunisie est passé de 10,7 milliards de dinars au cours des 10 premiers mois de 2020 à 13,3 milliards de dinars, durant la même période de 2021. Ces chiffres viennent d’être publiés par l’Institut national de la statistique (INS). dans son bulletin mensuel sur le commerce extérieur. 

Quant au taux de couverture, il a perdu 0,4 point entre 2020 et 2021 pour s’établir à 74%.

L’INS explique cette aggravation du déficit par une évolution plus importante au niveau des importations (+21,6%) par rapport aux exportations (+20,9%).

En effet, l’INS indique que les importations se sont élevée à 51,2 milliards de dinars contre 37,8 milliards de dinars pour les exportations à fin octobre 2021.

Durant cette même période de l’année écoulée, les importations étaient de l’ordre de 42,1 milliards de dinars, et les exportations de l’ordre de 31,3 milliards de dinars.




Le déficit commercial mensuel se creuse à 1,556 milliard de dinars, en octobre (INS)


Le déficit commercial mensuel en octobre s’est creusé à plus de 1,556 milliard de dinars, contre 1,409 milliard de dinars en septembre. C’est ce qu’indique l’Institut national de la statistique (INS), dans sa note sur le Commerce Extérieur aux prix courants (CVS-CEC), octobre 2021.




Le déficit commercial du mois d’octobre s’élevait à près de 1,6 milliard de dinars (INS)


Le déficit commercial mensuel en octobre s’est creusé à 1,556 milliard de dinars, contre 1,409 milliard de dinars en septembre, selon les chiffres publiés, vendredi 12 novembre 2021, par l’Institut national de la statistique (INS), dans sa note sur “Le Commerce extérieur aux prix courants (CVS-CEC), octobre 2021”.

Le déficit global de la balance commerciale demeure tiré, principalement, par les échanges de la Tunisie avec la Chine et la Turquie pour lesquelles le déficit bilatéral a atteint respectivement 455 millions de dinars (MDT) et 283,4 MDT.

Le taux de couverture a perdu 1,4 point par rapport à septembre, pour se situer à 72,4%.

L’aggravation du déficit est due à l’accroissement des importations contre une stabilité au niveau des exportations.




La hausse des importations se poursuit mais à un rythme moins soutenu


Les importations sont toujours en hausse pour le troisième mois consécutif, mais à un rythme moins soutenu. Elles ont augmenté de 2,6%, à 5,638 milliards de dinars, en raison notamment de la forte hausse de nos approvisionnements en produits énergétiques (+74,9%).

Hors produits énergétiques, les importations sont en baisse de 7,2%. La majorité des groupements de produits enregistrent une baisse de leurs importations.

Les acquisitions de biens d’équipement régressent de 17,2% et de matières première et demi-produits de -1,6%. De même, un repli est observé au niveau des importations des produits de biens de consommation (-8,6%) et des produits de l’alimentation (-5,4%).

Une hausse exceptionnelle de 689,3% des importations est enregistrée avec l’Algérie en raison d’approvisionnements importants en gaz. De même, nos achats depuis la Russie ont fortement augmenté, de 112,3%, à la suite d’une forte importation d’orge et d’ammoniac. En revanche, nos achats de l’Union Européenne ont baissé de 5,9% et de Chine (-27,6%).




Quasi-stagnation des exportations tunisiennes


Les exportations tunisiennes ont quasiment stagné, enregistrant une légère amélioration de 0,6%, pour se situer à un niveau de 4,082 milliards de dinars.

Cette évolution est le résultat de la hausse importante des exportations du secteur de l’énergie et lubrifiants de 136,3%, contre une baisse enregistrée au niveau des exportations d’autres secteurs, à savoir les industries mécaniques et électriques qui ont diminué de 8,2% ainsi que les secteurs des mines, phosphates et dérivés (-21,1%) et de l’agriculture et industrie agro-alimentaire (-12,5%).

Quant aux exportations du secteur du textile-habillement et cuirs et celles des industries manufacturières diverses, elles ont quasiment stagné avec des évolutions respectives de +0,5% et -0,4%.Les exportations vers les pays de l’Union Européenne ont enregistré une augmentation de 2,5%.

Cette progression a été remarquée surtout au niveau des exportations vers l’Italie (8,6%) et l’Espagne (36,3%), alors nos exportations vers l’Allemagne ont baissé de 10%.Hors UE, la baisse des exportations est plus marquée avec la Turquie (-84,9%) et la Chine (-85,6%).

Il importe de souligner que cette note de Commerce Extérieur aux prix courants (CVS-CEC) prend en considération la Correction des variations saisonnières (CVS), technique que les statisticiens emploient pour éliminer l’effet des fluctuations saisonnières normales sur les données, de manière à en faire ressortir les tendances fondamentales.

De même, l’INS utilise la Correction des Effets de Calendrier (CEC), une procédure supplémentaire utilisée afin d’effacer les fluctuations due à des effets de jours ouvrables, de jours fériés voire de phénomènes spécifiques comme l’effet du mois de Ramadan.




Tunisie : Stabilité des exportations et augmentation des importations en septembre 2021


Le volume des échanges commerciaux extérieurs de la Tunisie s’est caractérisé, en septembre 2021, par une stabilité des exportations et une légère augmentation des importations (1,7%). Le taux de couverture en volume a ainsi perdu 1,4% pour s’établir à 78,4%.

Selon la note sur le Commerce extérieur aux prix constants pour septembre 2021, publiée vendredi 29 octobre par l’INS, les produits exportés et ceux importés ont enregistré une hausse aux niveaux des prix de respectivement 2% et 2,9%.

L’INS précise qu’au troisième trimestre de 2021, le volume des échanges extérieurs a baissé de 4,3% pour les exportations et de 6,3% pour les importations.

Stagnation des exportations

La stagnation des exportations en volume au cours du mois de septembre est le résultat des augmentations enregistrées dans divers secteurs, compensées par la baisse au niveau des exportations dans le secteur des industries électriques (-6,8%) et de l’énergie et lubrifiant (-23,3%).

La plus forte augmentation en volume a été enregistrée au niveau du secteur de l’agriculture et des industries agro-alimentaires avec un taux de 24,8%. Des hausses ont été également enregistrées dans le secteur du textile-habillement et cuirs (7,3%) et des industries manufacturières diverses (11,6%).

Hausse des importations

La croissance de 1,7% du volume des importations, en septembre 2021, résulte, d’une part, de l’augmentation du volume des achats de produits non énergétiques et d’autre part, de la forte contraction du volume des importations de produits énergétiques, qui a diminué de 25%.

Par ailleurs, la hausse des approvisionnements en produits alimentaires (50,4%) a eu la plus forte contribution dans l’évolution globale du volume des importations. De plus, les volumes des achats en biens de consommation et d’équipement ont crû respectivement de 1,3% et 3,1%.

Evolution des échanges hors énergie

Au mois de septembre, le volume des exportations hors énergie a progressé de 1,6% contre une augmentation de 6,7% du volume des importations.

Par ailleurs, les prix ont enregistré une hausse de 2,4% à l’export et de 2,3% à l’import ce qui a conduit à une stagnation des termes de l’échange hors énergie en volume à 93,1%.




Tunisia Export – Cepex : Centre de Promotion des Exportations de la Tunisie



Visite de travail ce matin de Son Excellence M. Vaselin Dyankov, ambassadeur de la République de Bulgarie à la Maison de l’Exportateur où il s’est entretenu avec M. Chiheb Ben Ahmed, le P-dg du Cepex, au sujet du raffermissement des relations économiques et commerciales bilatérales. Les deux parties ont exprimé la même volonté de faire de 2022 l’année de reprise des actions promotionnelles et de réseautage dans les deux sens. Cette rencontre a été l’occasion idoine pour explorer les chemins d’un partenariat mutuellement gagnant et discuter des axes stratégiques à cultiver pour une coopération fructueuse reposant sur les complémentarités industrielles et les avantages compétitifs que présente chaque pays pour l’autre. M. Ben Ahmed a souligné l’impératif de diversifier la palette des produits échangés malgré une nette progression du volume des échanges (+56%) pendant les neuf premiers mois de l’année en cours par rapport à la même période de l’année écoulée.

Nos partenaires export

Nos sponsors